Émilie du Châtelet

Présentation d’une femme mathématicienne, Emilie du Châtelet (1706-1749), par le professeur MarieNoëlle Racine. Madame Racine évoquera la vie, l’œuvre d’Emilie, et en particulier l’ouvrage d’enseignement que celle-ci a écrit pour son fils « Les Institutions de Physique ».
Afin d’effectuer quelques expériences, elle apportera du matériel, comme dans un cabinet de curiosités du XVIIIe. Ainsi, à la manière d'Emilie, et quelque soit notre niveau, on verra quelles propriétés de la cycloïde sont utiles pour les pendules des horloges, on comprendra du même coup ces propriétés et on les retiendra.

         
 

 
         

UNE MATHÉMATICIENNE EN SON TEMPS

Gabrielle Emilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du Châtelet

« ’histoire n’accorde aux femmes qu’une place minime, même quand elles ont joué un rôle de premier plan, plus particulièrement dans le domaine des mathématiques. De l’Antiquité à nos

jours, elles ont souvent dû lutter pour s ’instruire, pour exister en tant que femmes scientifiques faisant de la recherche en mathématiques. Etre à égalité avec leurs collègues hommes n’était pas chose facile. Dans les siècles passés, peu de femmes ont fait de la recherche. Elles ont souvent eu un rôle de pédagogues, agissant pour transmettre des connaissances nouvelles et les mettre à portée du public. Émilie du Châtelet fut à la fois femme, pédagogue et sans doute l ’une des plus grandes mathématiciennes de la première moitié du XVIII e siècle.    . . . .